Une image contenant texte, journal, photo, homme

Description générée automatiquement

A PEYMEINADE LE SPECTACLE POLITIQUE D’UNE FIN DE REGNE QUI FAIT PITIE !

LE SULFUREUX DELHOMEZ PREFERE A LA DIGNITE D’UNE FIN POLITIQUE ANNONCEE REVENIR A SES TRISTES METHODES FAISANT DE CETTE TRANQUILLE COMMUNE DE PROVENCE LE LIEU DES VINDICTES POPULAIRES ET DES PEURS.

Cette attitude extrémiste avait pourtant totalement disqualifié le sulfureux Delhomez un an seulement après son accession à la mairie de Peymeinade, sur le fil et grâce à une triangulaire. Grace aussi à ses soutiens d’extrême droite, affirmant lui-même au quotidien Nice Matin avoir dans ses soutiens entre autre des membres du groupuscule d’extrême droite SIEL.

Tentant d’exister politiquement entre appel du pied à l’extrême droite et flatteries à Eric Ciotti il avait alors fait perdre lamentablement l’UMP en ne pouvant même pas se présenter au second tour des élections départementales et en obtenant le pire score de l’alliance UMP-UDI du département des Alpes Maritimes. Et cette stratégie de la défaite Gérard Delhomez, qui reste un spécialiste de l’opportunisme politique, l’a reprise pour les dernières élections européennes en tentant d’obtenir les faveurs du parti LR et en ventant les louanges du candidat LR. Au vu des résultats catastrophiques pour ce parti sur les Alpes Maritimes et dans sa commune, il a repris depuis son baton de pèlerin vers l’extrême droite. Mais sans doute même celle-ci ne sera pas dupe de ses manœuvres habituelles, après avoir été échaudée aux dernières élections municipales par son alliance de toutes les droites vite transformée en Delhomez seul maitre à bord d’un populisme caractériel et mégalomaniaque.

Cette fin de règne d’un maire déjà élu sans une majorité d’électeurs et maintenant devenu minoritaire dans son propre conseil municipal est pitoyable. Au lieu d’avoir un minimum de dignité et de tirer révérence comme de très nombreux peymeinadois fatigués par ses outrances le souhaiteraient, voilà qu’il tente de revenir dans la course des élections municipales en reprenant ses vieilles méthodes dignes des ligues des années 30.

Très nombreux sont ses concitoyens fatigués par un règne qui n’a que trop duré et qui s’est caractérisé par un comportement caractériel et capricieux ou seules les louanges et l’admiration pour son égo avaient sa bénédiction. Il est maintenant à souhaiter que l’ensemble de l’opposition, majoritaire au conseil municipal mais aussi sur le terrain et dans cette commune, saura être raisonnable au second tour des prochaines municipales, et saura se rassembler pour l’intérêt général, si par malheur, pour la sérénité et la tranquillité de Peymeinade, Gérard Delhomez restait en lice au second tour, alors qu’il aurait mieux fait de prendre maintenant raisonnablement sa retraite, ce pourquoi il en aurait été remercié.

Mais la meilleure leçon démocratique que pourrait donner Peymeinade serait de renouveler la leçon donnée à Gérard Delhomez aux élections départementales, en l’éliminant du paysage politique dès le premier tour.

Ce serait alors une bonne nouvelle déjà pour la sérénité de Peymeinade et le respect de tous les peymeinadois. 

 

 

Retour au sommaire

 

Contact presse : presse@defendonslarepublique.com

 

 

Nous contacter :

Par mail : contact@defendonslarepublique.com

Par courrier :

Défendons les valeurs de la République en Pays de Grasse

34 avenue de Boutiny

06530 PEYMEINADE

 

 

Défendons la démocratie et les valeurs de la République en Pays de Grasse

  Tous droits réservés pour tous pays

  SIRET 807 778 154 000 11